Top 5 : les clichés sur le métier de social média manager !

  • Par loick
  • Le 24/05/2018
  • 0 commentaire

Stop aux clichés, stéréotypes et autres balivernes ! Chez Silgoweb, on en voit passer tous les jours et nous voulons rétablir la vérité ! Cet article a pour objectif de contrer les idées reçues sur le métier de social média manager. Ce "nouveau" métier a son mot à dire.

Social media manager

C'est parti pour le top 5 des clichés sur le métier de social média manager (nous allons dire SMM, sinon nous allons être à court d'encre désolé !)

1 - Le SMM doit être diplomate quoi qu'il arrive (all the time quoi !)

Techniquement oui. Mais il y a quand même des limites. Les SMM ne sont pas des robots, ils ont de réels sentiments (si, si, vraiment !). Ils ne vont pas se laisser marcher sur les pieds, en général ils ont du répondant si les clients mécontents, ou tout simplement très joueurs, vont trop loin.

D'ailleurs dans un cas de violence verbale ou si une conversation dégénère sur les réseaux sociaux, c'est le boulot du SMM de "juger" et de calmer le jeu. Certains ne se gênent pas, et remettent les utilisateurs à leur place.

Calm giphy

 

2 - Le SMM tweete comme sur son compte perso

Euuuuh... Non. La grande majorité des publications qu'il poste sont un minimum travaillé et en lien avec son activité. Pour espérer continuer à travailler dans l'entreprise, il a tout intérêt à être pro. C'est lui qui représente la marque auprès des utilisateurs, toujours plus nombreux sur les réseaux sociaux.

Tout dépend de l'entreprise dans laquelle il travaille. Certaines boîtes veulent donner une image plus cool et proche du client, c'est là que le SMM peut un peu plus se lâcher.

Cool giphy

 

3 - Le SMM passe ses journées entières sur Facebook

Franchement, nous devons l'entendre tout le temps cette phrase... OK c'est vrai qu'il passe beaucoup de temps sur Facebook, mais aussi sur Twitter, Instagram, LinkedIn, etc. Son travail n'est pas juste de liker des posts Topito ou de partager des photos à la une, il est là pour animer les réseaux sociaux de l'entreprise dans laquelle il évolue.

Une grosse partie de son travail consiste aussi à analyser l'impact de ses publications pour améliorer les prochains. Élaborer des stratégies pour optimiser sa visibilité. Il est partout tout le temps !

Cat giphy

 

4 - N’importe qui peut s’improviser SMM

Pas si facile que ça à vrai dire. Faire vivre les réseaux sociaux de l'entreprise dans laquelle il se trouve, rend le SMM clairement happy (en général) et cela semble simple vu de l'extérieur. Mais un SMM, en plus de connaître les réseaux sociaux et savoir les manier, a besoin de bien connaitre le domaine dans lequel il est. Il doit pouvoir analyser des données, être à la page au sujet du référencement sur les moteurs de recherche, avoir de la créativité et de l'imagination, rédiger pour le blog d'entreprise, être réactif au changement (son métier évolue vite), et par-dessus, il doit connaître le SEO, SEA et SEM (si besoin, nous pouvons vous aider niveau SEO).

Sans oublier qu'il faut être disponible, flexible et en autonomie. Eh oui, les internautes ne sont pas adeptes du 9h – 17h. Certains aiment bien contacter les marques à minuit !

Multi giphy

5 - ...

Euuh désolé je n'ai pas eu le temps de vous écrire le cinquième point. Trop de commentaires à liker et je ne suis pas allé sur Facebook depuis 20 minutes.

À mardi prochain !

Article rédigé par Loïck Briaut, chargé de communication chez Silgoweb. Désormais, retrouvez tous les mardis et jeudis sur ce blog des articles concernant le web, le marketing, le SEO, l'entrepreneuriat, la vie quotidienne...
Vous aimez ? Alors vous pouvez 
 et  sur Twitter

ENTREPRISE RÉSEAUX SOCIAUX VIE QUOTIDIENNE WEB

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.